8 novembre 2012

Compte rendu de fenêtre le 6 novembre, Raphaël


Raphaël, Compte rendu journée du 6 Novembre : Aujourd'hui l'animatrice n'est pas la : je me rends donc au salon des parents afin de faire connaissance avec certains d'entre eux. J'apprends vite que la petite Adèle (7ans) est motivée aujourd'hui pour découvrir notre monde virtuel après la visite de la famille à 16h.
Je sais aussi que Morgane m'attend : le personnel hospitalier semble au courant de ma visite et m'informe que la jeune fille de 7ans parle sans cesse de ses futurs projets de création dans l'île.
Je me rends donc au secteur protégé, après le passage dans le petit sas ou se trouve la pièce pour se changer. Je connais la chambre de Morgane et m'y presse. Le petit bout de choux est accompagné de sa maman : elle ne se fait pas trop prier. Maman m'aide bien dans le nettoyage et le branchement de mon matériel. Je m'installe sans trop de peine après avoir reproduit le protocole que je connais bien, et découvre une surprise à coté de moi. C'est la carte du monde de Morgane, préparée avec soin sur papier ! Elle contient :

- Un restaurant Japonais qui vend des sushis (Une bonne alternative à la pizzeria qu'un enfant avait bâti dans la "Tokyo Tower" de l'île)

- Un restaurant américain, très connu des enfants pour ces petits jouets hauts en couleur accompagnant le menu (sans commentaire)

- Une bibliothèque (ouf... ça c'est une idée! Morgane n'a pu encore me citer la collection qui peuplera l'édifice mais nous y réfléchirons)

- La maison de Morgane et le réseau de route permettant de lier ces différents monuments, venus tout droit de l'imagination de la petite.
Impressionné par l'implication de Morgane qui n’avait pu avoir qu'un « aperçu » de notre monde virtuel la semaine dernière à cause des soins intensifs, nous nous mettons alors à la tâche. Il faudra d'abord créer son personnage qui portera le nom de Diamant Rose. Tout va alors très vite : nous rencontrons et parlons à Ynes et Kalvin, nous jouons avec les voitures-fraises, Diamant rose fabrique même un tremplin pour sauter en voiture d'elle même, danse avec moi sur la piste de danse, le robot que j'ai doté de la parole nous inonde de répliques plus ou moins étincelantes et voilà déjà plus d'une heure et demi passée ensemble. Entre temps nous avons eu la visite d'un monsieur qui nous a pris en photo, Morgane sera peut être la grande star de la télévision qu'elle voudrait être ?
Il est déjà l'heure d'aller voir Adèle, Morgane doit manger un bout mais elle ne veut pas se déconnecter : je lui dis donc à tout de suite par avatar interposé.
Je vais maintenant toquer à la porte de la chambre d'Adèle : sa maman m’accueille. Assez timide, la petite fille dit un « oui » gêné en regardant sa maman qui lui répond d'un large sourire complice. Nous nous connectons assez vite, et voici déjà Adèle qui ajuste le maquillage de son avatar vêtu d'une robe bleu mi-longue, une veste blanche serrée. Elle se pare aussi d'un magnifique petit sac à main beige trouvé au magasin...accessoire gratuit mais d'une grande finition !
Nous passons à la création d'une petite maison sur une colline qui connaîtra du succès.
La maman est intéressée par le projet et suit chaque action que nous faisons de près : chaque décision étant prise de concert par toutes les deux, après courte réflexion. La maman s'interroge alors :
« Je possède un ordinateur, mais c'est un mac... je pourrais me faire un avatar et retrouver adèle aussi ? »
« Bien sur, je vous donne le programme pour votre mac, vous savez comment faire maintenant ! »
En effet, en quelques secondes, maman nous rejoins dans l'île merveilleuse alors que la fillette lui donne à son tour quelques conseils pratiques sur la tenue vestimentaire la plus appropriée pour être présentable. Il est déjà 18h, il me faut vous quitter mesdames... la complicité de la mère et l'enfant est belle à voir : mon absence de la chambre se fera à peine sentir... je suis ravie pour elles !
La semaine prochaine, je viendrais vous visiter depuis Taïwan mesdames, ou je dois me rendre pour un travail. Ce monde virtuel me permet de garder le contact avec vous et je constaterais alors vos progrès vertigineux avec attention au chevet du lit, le mardi suivant !
Raphaël Isdant